Mutuelle senior : connaître les bonnes pratiques pour choisir la complémentaire santé la plus adaptée

mutuelle senior

 

L’emploi du terme de « senior » dépend d’un contexte. Dans le domaine de la santé, il y a deux façons de catégoriser une personne comme étant senior. Pour l’Organisation Mondiale de la Santé, on devient senior à compter de 60 ans, alors que pour les professionnels de la santé, cette limite peut intervenir dès 45 ans.

Pour souscrire à une mutuelle senior, les assureurs n’imposent pas d’âge minimum. Cela s’explique par les garanties et les services d’assistance, c’est ce qui différencie une mutuelle senior d’une complémentaire santé classique. Il est donc tout à fait envisageable de souscrire à une mutuelle senior dès la cinquantaine, du moment qu’elle répond au mieux à vos besoins.

En revanche, certaines mutuelles imposent une limite d’âge maximale et refusent les assurés de plus de 65 ans, ou encore, ils seront en droits de vous demander de remplir un questionnaire santé pour pouvoir souscrire à leur offre.

Sachez enfin, que senior et retraité sont deux situations différentes, puisque vous pouvez être un senior actif, ou un jeune retraité. Ainsi, selon votre situation, comment faire pour déterminer vos besoins et choisir la mutuelle qui soit la plus adaptée à votre style de vie ? Quelles sont les conditions en vigueur pour y adhérer et sur quels points faut-il être vigilant ?

Plus de 55 ans, quelle mutuelle choisir ?

Pour choisir la meilleure solution santé adaptée à votre condition, il vaut mieux prioriser celle qui vous propose les meilleurs remboursements pour vos besoins en santé, sans trop impacter votre pouvoir d’achat.

Les mutuelles seniors prennent en charge les frais mal remboursés par l’Assurance Maladie, tels que les appareils auditifs, l’hospitalisation ou encore les séjours en cure thermale. Cela dépend du contrat auquel vous souscrivez, c’est pourquoi il faut être attentif aux garanties présentées dans le forfait.

 

Lire l'article dédié : Seniors : plus de 55 ans, quelle complémentaire santé choisir ?

 

Notez également que le ticket modérateur et les dépassements d’honoraires fréquents lors de la consultation auprès de certains médecins spécialistes, restent à votre charge ou celle de votre complémentaire. C’est pourquoi nous vous conseillons de vérifier que ces frais soient bien pris en charge dans votre contrat de mutuelle.

 

Pour choisir au mieux votre couverture santé, nous vous conseillons de vérifier qu’une bonne prise en charge est assurée parmi les postes suivants (à condition que ce sont biens ces postes qui vous intéressent) :

  • les cures thermales,
  • les soins en optique (prise en charge des montures et lentilles),
  • les soins en dentaire (dentiers, implants, couronnes),
  • les maladies chroniques, les traitements,
  • les appareillages (auditifs et prothèses),
  • la médecine douce (ostéopathie, acupuncture, réflexologie),
  • les consultations de spécialistes (par exemple un cardiologue),
  • les frais d’hospitalisation (soins, transport, frais de confort),
  • des services comme les aides ménagères, les dépenses en pharmacie ainsi que la radiologie peuvent être inclus.

 

Lors d’une souscription, mieux vaut également vérifier les plafonds de remboursements, les exclusions de garanties, les délais de carence proposés et si le tiers-payant est inclus ou non (vous permet de ne pas avancer vos frais en pharmacie).

Pour pouvoir souscrire à l’offre qui correspond le mieux à votre situation, il est conseillé de comparer les différentes mutuelles, en se basant sur les éléments suivants :

  • Les cotisations des mutuelles santé,
  • Les niveaux de garanties proposés dans le contrat,
  • Les taux de remboursement pour les postes de santé qui vous intéressent.

 

Pour cela, vous pouvez vous faire accompagner par un courtier en assurance pour comparer les offres auprès de plusieurs assureurs.

Personne seule : quelle mutuelle choisir ?

Vous êtes célibataire ou vivez seul pour cause de séparation, ou encore êtes veuf/veuve et souhaitez bénéficier d’une couverture santé dont vous seul pouvez profiter des avantages. Les dépenses étant différentes par rapport à un couple, vous êtes nombreux à chercher une offre de mutuelle qui n’impute pas trop votre pouvoir d’achat.

 

Lire l'article dédié : Personne seule : quelle mutuelle choisir ?

 

Souscrire à une mutuelle senior est alors l’option la plus adaptée pour vous. Ce contrat est réputé pour être peu chère et mieux adapté à vos besoins pour vous éviter de cotiser pour des garanties qui ne vous sont pas nécessaires, comme l’orthodontie pour enfant par exemple. De plus, les offres à destination des seniors sont généralement viagères (comprenez, être protégé à vie indépendamment de l’âge et de l’état de santé de l’assuré) pour une prise en charge de vos frais médicaux par exemple.

Il est alors nécessaire de cibler en amont, les prestations de soins qui vous correspondent le plus. Nous vous conseillons également de vérifier dans le contrat s’il y a un délai de carence (délai entre la souscription au contrat et la réelle prise en charge de vos soins), et si vous bénéficiez du Tiers-Payant pour éviter d’avancer certains frais.

Il est conseillé également, de se tourner vers des offres de complémentaires sans limite d’âge. C’est une solution particulièrement adaptée pour prendre en charge l’apparition de nouveaux besoins médicaux, ou l’arrêt de certaines garanties qui ne sont plus nécessaires.

Souscrire dès le départ à un contrat sans limite d’âge, vous permettra également de conserver les avantages fidélité plutôt que de devoir se tourner vers un autre assureur (qui vous coutera également des frais de dossier). Sachez que les offres Mutuelle2sante ont quant à elles une limite d’âge à la souscription qui est de 70 ans, en revanche, les garanties sont viagères. Toutefois en contactant directement l’un de nos conseillers, ils pourront vous établir d’autres solutions sans limite d’âge à la souscription.

 

Existent-ils des limites d’âge pour souscrire à une mutuelle santé ?

Une mutuelle peut tout à fait imposer un âge maximum, que ce soit une complémentaire familiale, jeune ou sénior.  Il n’existe cependant pas de règles établies en la matière : certaines complémentaires imposent un âge maximum, d’autres non.

Si vous souhaitez éviter les mauvaises surprises dans votre recherche de complémentaire sénior, sachez qu’il existe des mutuelles dont la souscription est sans limite. Aucune condition ne s’impose, mais veillez tout de même aux tarifs pratiqués pour bénéficier des garanties qui vous intéressent le plus.

Si vous optez pour une mutuelle sans limite d’âge, souvenez-vous qu’elle doit pouvoir évoluer dans le temps. Un sénior de 60 ans n’a pas les mêmes besoins et dépenses en santé qu’une personne âgée de 80 ans. Nous vous conseillons de lister les prestations qui vous intéressent le plus pour faire évoluer votre contrat.

En complément, sachez qu’il est monnaie courante que le montant de vos cotisations augmente à partir de 50 ans, et particulièrement pour les plus de 75 ans. Cela se justifie par l’évolution des besoins en fonction de la tranche d’âge de l’assuré.