Comment rattacher mes enfants à ma complémentaire santé ?

14/02/2018
complémentaire santé enfant

 

Dès l’instant où vous déclarer vos enfants, ils doivent être rattachés à la carte vitale d’un des deux parents, voire des deux. Ces démarches s’effectuent auprès de la Sécurité Sociale, afin que l’Assurance Maladie puisse couvrir une partie des charges liées aux soins de santé. Mais comment rattacher vos enfants à votre complémentaire santé, et comment choisir celle qui est la plus adaptée pour leurs besoins ? Comment rattacher mes enfants à ma complémentaire ?

Quelle mutuelle choisir entre celle de votre conjoint et la vôtre ?

Vous vivez ensemble, vous devez affilier vos enfants à une mutuelle santé qui propose les meilleures garanties (soit, les meilleurs remboursements sur les postes de dépense santé). Pour ce faire, le plus efficace est de comparer vos contrats pour déterminer celui qui est le plus avantageux.

Après quoi, il suffit de contacter votre assureur. Dans la plupart des cas, le rattachement de vos enfants n’implique aucune cotisation supplémentaire, mais selon les termes, une surprime peut être appliquée.

Vous êtes séparés et vivez seul, vous pouvez demander une double affiliation auprès de la Sécurité Sociale, pour ensuite adapter cette double affiliation à votre contrat santé auprès de votre mutuelle. Cela vous permettra de gérer les incidents qui se produisent séparément.

Enfin, les prestations qui vous seront indispensables peuvent évidemment varier en fonction de l’âge de l’enfant. Par exemple, en bas âge, les garanties les plus utiles sont celles liées aux dépassements d’honoraires des spécialistes, aux frais d’optique si vos enfants ont besoin de lunettes, aux frais en radiologie s’ils sont intrépides ou aux frais en orthodontie plus inhérents aux adolescents qui portent un appareil dentaire.

Sachez que vous pouvez adapter les garanties de votre mutuelle santé au fil des années, en même temps que l’évolution des besoins. Les cotisations seront adaptées en fonction de chaque étape de la vie, du niveau de remboursement des soins et de la situation de l’assuré.

À lire aussi : quel contrat d'assurance santé en cas de séparation pour couvrir vos enfants ?

Mutuelle entreprise ou individuelle, laquelle est la plus adaptée pour votre enfant ?

En tant que salarié, si vous bénéficiez d’une mutuelle entreprise obligatoire, il est conseillé de vérifier si la cotisation s’étend à tous les ayants-droit (conjoint, enfant, personne à charge), car selon votre accord avec votre employeur, le tarif « personnes isolées » peut-être appliqué. Il faut vous rapprocher de votre employeur pour demander cette adhésion, et payer une cotisation plus élevée qui n’est pas forcément à la charge de votre entreprise.

Si le couple bénéficie d’une mutuelle entreprise, vos enfants peuvent être doublement assurés en étant rattachés aux deux contrats collectifs.

À première vue, la mutuelle d’entreprise est plus avantageuse que celle à titre individuel, car elle couvre généralement 50% des cotisations. Cela est d’autant plus avantageux si vous bénéficiez d’une mutuelle famille nombreuse. Mais comme pour tout type de contrat, il convient de vous assurer que les garanties proposées sont en adéquation avec les soins courants de vos enfants.

Si vous ne possédez pas de mutuelle individuelle, vous pouvez souscrire à une mutuelle santé uniquement pour votre enfant sans déclarer l’un des parents. Le parent devient alors le souscripteur et le payeur, et les enfants sont les bénéficiaires.

Jusqu’à quand vous est-il possible d’affilier votre enfant à votre complémentaire santé ?

Vos enfants ont atteint l’âge adulte ou vivent encore sous votre toit. Ils restent encore éligibles à votre contrat d’assurance complémentaire santé et peuvent être rattachés à la Sécurité Sociale des parents sous certaines conditions, qui diffèrent d’un organisme à l’autre.

La Sécurité Sociale accepte notamment l’affiliation des enfants à la caisse d’Assurance Maladie du père ou de la mère, tant que l’école est obligatoire (jusqu’à 16 ans), s’ils poursuivent leurs études ou sont en apprentissage, s’ils sont dans une situation particulière (en situation d’handicap par exemple) ou encore s’ils ne font pas d’études et sont sans emploi, c’est-à-dire sous l’entière responsabilité des parents jusqu'à leur vingt ans.

Les conditions d’adhésion à la mutuelle santé des parents se veulent plus souples, tant que l’enfant poursuit des études et vit sous la responsabilité des parents il est possible de l’y affilier. La mutuelle santé familiale varie de 21 à 25 ans selon leur situation (étudiant, apprentis, en recherche d’emploi), pour connaître ces détails, vous pouvez vous rapprocher de votre courtier en assurance.

Aller plus loin : Assurance maladie, employeur et mutuelle, quelles indemnités allez-vous percevoir pendant vos congés maternités ?